Presse

 

Artiste-peintre de Caen (Calvados), Eric Dubarry a décidé d’offrir une toile à la galerie Marfa, détruite dans l’explosion survenue mardi 4 août à Beyrouth (Liban).

Publié le 13 Août 20 à 13:50

L’artiste de Caen (Calvados) Eric Dubarry a peint la toile Marfa’ Gallery pour l’offrir à cette galerie détruite dans l’explosion du 4 août 2020 à Beyrouth (Liban). ©DR. (©DR.)

Les images, impressionnantes et effroyables, ont fait le tour du monde. Dans sa maison de Cresserons, près de Caen (Calvados), Eric Dubarry a, comme beaucoup, été choqué par l’explosion qui a ravagé le port de Beyrouth (Liban), mardi 4 août 2020, coûtant la vie à 158 personnes, en blessant 6000 autres. Lire aussi : Explosions à Beyrouth : deux pompiers de Caen partent en mission au Liban

Cet artiste-peintre avait une raison particulière d’être ému par ce dramatique accident. Il explique :

Peu de temps auparavant, j’avais découvert sur Internet une galerie d’art contemporain, située sur le port de Beyrouth. L’engagement de la galeriste, les messages qu’elle porte m’ont tout de suite touché.

L’art comme instrument de paix

La galerie Marfa, dirigée par Joumana Asseily, met en avant des œuvres militantes, armes pacifiques luttant pour l’instauration de la paix. La galeriste envisage l’art comme un moyen de dénoncer les atrocités de la guerre. De quoi atteindre celui qui signe ses toiles ED’Art en plein cœur.
« A priori, elle ne fait pas partie des victimes », souffle Eric Dubarry.

L’ancien consultant en informatique, qui se consacre désormais à la peinture quasiment à temps plein, a donc attrapé ses pinceaux dès l’annonce de la tragédie, avec l’intention de coucher ses émotions sur la toile, pour l’offrir à la galerie Marfa. De style abstrait, le tableau intitulé simplement « Marfa’ Gallery » symbolise le chaos qui règne au Liban, la dominante rouge rappelle l’effusion de sang. L’artiste caennais avance :

C’est dans l’abstrait que je lâche plus facilement prise, que je laisse aller mes émotions. Cela reflète mon âme du moment. Ensuite, chacun en a sa perception propre.

Eric Dubarry compte faire parvenir sa toile à l’acrylique le plus rapidement possible à la galerie Marfa, dès qu’elle aura trouvé un lieu d’exposition. De son côté, il exposera prochainement ses œuvres à Caen et à Louvigny. Nul doute que l’explosion du 4 août à Beyrouth y sera également représentée.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.